Seniors et Retraite : la quadrature du cercle

Vous trouverez dans ce forum les articles d'Actuchomage. Le site www.actuchomage.org datant de 2009, il présente de nombreux bogues et failles techniques aujourd'hui irréparables. En prévision de sa probable disparition courant 2023, les articles récents et nouveaux seront mis en ligne sur ce forum dédié EXCLUSIVEMENT à cet usage.

Modérateurs : superuser, Yves

Yves
Messages : 9629
Inscription : 08 sept. 2004
Localisation : Paris

Seniors et Retraite : la quadrature du cercle

Message par Yves »

Françaises et Français devront travailler plus longtemps. Problème : Passé 50 ans, on les discrimine à l'embauche.

Un article rédigé en septembre 2019, légèrement remanié en 2023. Comme quoi, rien ne bouge !

Il y a 19 ans, quand nous avons créé Actuchomage, notre engagement se focalisa sur l'emploi des Seniors, ces travailleurs âgés de plus de 50 ans.

Nous fûmes la première association à porter plainte contre des entreprises qui, lors de leurs procédures de recrutement, discriminaient les plus de 45 ans.

Entre 2005 et 2007, nous gagnâmes cinq procès. Notre action fut relayée et reprise par tous les grands médias. Nous fûmes interviewés sur TF1, France2, France Info, Le Monde… Pendant un bon mois, le chômage des travailleurs expérimentés (formule que nous préférons à Seniors) fut au cœur de l'actualité sociale.

Il s'agit bien d'un sujet central en effet. Comment combler les déficits des comptes sociaux (assurance-chômage, assurance-vieillesse, assurance-maladie…) et prolonger la durée d'activité professionnelle si, à partir de 50 ans, les entreprises rechignent à vous embaucher ? Emmanuel Macron en convenait lui-même en 2017, se déclarant hostile au report de l’âge de départ.

En effet ! Comment expliquer aux Françaises et Français qu'il faut bosser plus longtemps quand on sait que 35% des plus de 60 ans travaillent encore ?

Eh bien en 19 ans rien a changé ou presque. Le taux d'emploi des plus de 55 ans reste faiblard et les entreprises discriminent toujours à l'embauche. En témoignent multitude de reportages diffusés sur France Info, Europe 1 et quantité de médias (1).

Cette discrimination touche les travailleuses et travailleurs sans distinction de statut, qu'ils soient ouvriers, employés ou cadres.

Alors que notre brillant Président de la République s'apprête à faire adopter aux forceps sa réforme des retraites, il faudra qu'il nous explique comment il compte s'y prendre pour remettre les Seniors discriminés au boulot. C'est la quadrature du cercle !

Il n'y aura pas de réforme pérenne et équilibrée sans que les plus de 55 ans, les plus de 62 ans, et plus tard les plus de 64 ans, puissent travailler, donc cotiser, donc s'ouvrir des droits à la retraite leur permettant de vivre décemment et pas de survivre au minimum vieillesse (2).


(1) Sur France Info - https://www.francetvinfo.fr/economie/em ... 21411.html

Sur Europe 1 - https://www.dailymotion.com/video/x8e0755

(2) Les parcours professionnels sont de plus en plus entrecoupés de périodes de chômage qui, comme nous l’avons vu, impactent très lourdement les plus de 60 ans. Il faudra travailler plus longtemps mais encore faut-il pouvoir… travailler.
Drogba
Messages : 21
Inscription : 06 mai 2024

Re: Seniors et Retraite : la quadrature du cercle

Message par Drogba »

Il va falloir mettre un quota pour que les entreprises embauchent les plus de 50 ans, je ne vois pas d'autres solutions. A partir du moment ou vous avez des entreprises qui ne jouent pas le jeu on sera obligé de passer par là. Beaucoup de médias tapent sur les chomeurs mais personne dans ses médias ne débattent pour apporter des solutions ou mettre en lumière cette catégorie. Et de l'autre côté pour les jeunes sans première expérience on est sur sur la même discrimination. Soit tu n'as pas d'expérience soit tu en as trop, c'est à n'y rien comprendre.
Yves
Messages : 9629
Inscription : 08 sept. 2004
Localisation : Paris

Re: Seniors et Retraite : la quadrature du cercle

Message par Yves »

En effet. Vous avez bien cerné le problème. Trop jeune ou trop vieux. Enfin, soi-disant "trop jeune" et soi-disant "trop vieux". On se comprend. :wink:

C'est le symptôme d'un pays en déclin économique et industriel, un pays qui n'accorde pas sa chance aux jeunes et qui se déleste de ses travailleurs expérimentés. Ça sent très mauvais à vrai dire.

Parce que, finalement, en France, vous êtes réellement opérationnel sur le plan professionnel entre 25 et 50 ans, soit pendant 25 ou 30 années d'activités professionnelles. Ça ne suffit pas. Ce n'est pas bon signe !

Un pays dynamique, c'est un pays qui intègre rapidement ses jeunes dans le travail et conserve ses travailleurs expérimentés le plus tard possible.

Là, en France, on diffère l'âge de départ en retraite mais on nous met sur la touche dès 50 ans. Comme dirait l'autre : Ça sent le sapin ! :roll:
Ralph
Messages : 1
Inscription : 23 mai 2024

Re: Seniors et Retraite : la quadrature du cercle

Message par Ralph »

Salut,

Je suis entièrement d'accord avec toi. On vit dans un pays qui se tire une balle dans le pied en négligeant à la fois ses jeunes talents et ses travailleurs expérimentés. C'est clair, ça sent mauvais. On a besoin d'une vraie révolution dans la gestion des ressources humaines. Imagine un peu si on appliquait les principes des gestion pilotées les plus performantes. Une intégration rapide des jeunes dans le marché du travail et la valorisation des compétences des seniors. On verrait une économie bien plus dynamique et inclusive.
Yves
Messages : 9629
Inscription : 08 sept. 2004
Localisation : Paris

Re: Seniors et Retraite : la quadrature du cercle

Message par Yves »

Ça correspond parfaitement au processus de désindustrialisation de la France. Les jeunes rentraient tôt sur le marché du travail quand on avait besoin de main-d'œuvre peu qualifiée ou au contraire qualifiée. Car pour maîtriser des métiers techniques et manuels, il faut commencer tôt. Ça prend beaucoup plus de temps de former un sidérurgiste, un plombier, un soudeur, un chaudronnier… qu'un équipier chez McDo ou un livreur de pizzas. :mrgreen:

Pour les "vieux", c'est la même chose. On ferme les usines et les ateliers. On ne produit plus. Donc le savoir des "anciens" ne vaut plus rien puisqu'il n'y a plus de successeurs.

Contrairement à ce que disent Macron et Le Maire, la France continue de se désindustrialiser. On est à présent derrière nos partenaires (et concurrents) européens. L'Allemagne bien sûr. Mais aussi l'Italie et la Grande-Bretagne… 

Fut un temps (fin des années 60/début 70) où la France était la première puissance industrielle d'Europe (devant l'Allemagne) en part du PIB (c'est-à-dire l'importance de l'industrie dans le produit intérieur brut).

Mais voilà, un pays qui n'a plus d'industrie est condamné. Bon, il reste l'artisanat !  :roll: Sauf que… l'artisanat ne s'exporte pas (ou peu). Les produits industriels si ! Et ça change tout.  
Répondre